ACTUALITÉS

Lumière sur… Estelle Matranga, Productrice VFX

Estelle Matranga a rejoint l'équipe de MPC Paris en mars 2022 en tant que Responsable de Production, marquant ainsi sa première expérience professionnelle en France ! Elle est aujourd’hui VFX Producer et a mené à bien son deuxième projet de long-métrage international.

TALENTS MPC
October 3, 2023

Mon parcours est assez atypique. J’ai un profil littéraire et j’ai fait des études de Cinéma et Théâtre à Paris puis, quelques temps après ma licence, je suis partie vivre aux Etats-Unis en octobre 2012. Au fil des rencontres, j’ai atterri au Service Clients chez Company3 à Santa Monica en juillet 2014. Mon rôle, comme son nom l’indique, consistait à très bien recevoir les clients mais aussi à s’occuper du bien-être du personnel. C’est une industrie où les journées et soirées peuvent être longues alors il fallait être aux petits soins de tous, graphistes, star étalonneur, A-list actors ou directors. C’était Hollywood et il fallait être irréprochable.  
Puis lorsque Company3 et Method Studios ont emménagé ensemble, j’ai émis le souhait de passer en Production et j’ai été soutenu en décrochant mon premier job en tant que Production Assistant chez Method Studios un an plus tard. Le premier film sur lequel j’ai travaillé était Doctor Strange de Marvel. C’est un film qui a marqué ma petite carrière et ma vie à bien des égards. S’en est suivi quelques années assez difficiles puisque je ne connaissais absolument rien ni à la Post-Production ni au monde des VFX. J’ai donc tout appris sur le tas avec les Américains. Ce fut loin d’être facile tous les jours mais ils sont exceptionnels dans leur métier et je ne regrette absolument rien.
J’ai ensuite rejoint l’équipe de MPC Paris en mars 2022 en tant que Responsable de Production, marquant ainsi ma première expérience professionnelle en France ! Je suis aujourd’hui Productrice VFX et j’ai contribué a la livraison de ‘mon’ deuxième projet de long-métrage international.

· En quoi consiste ton métier ? 

En production, nous faisons essentiellement du management de projet en passant par du scheduling, de la gestion d’équipe et de la planification de fabrication ou rétroplanning. 

En tant que productrice VFX, nous travaillons main dans la main avec le Superviseur VFX pour penser une stratégie de fabrication et maintenir une bonne relation client tout au long du projet. 

Si le devis est déjà validé à notre entrée sur le projet, nous travaillons très rarement avec des montages qui sont locked. Nous devons donc régulièrement au cours de la fabrication faire des passes de devis pour les nouveaux plans qui viennent s’ajouter à ce qui était originellement awarded. 

Le suivi de fabrication est ensuite notre pain quotidien et cela est fait en équipe avec la planification des Superviseur 3D et 2D ainsi qu’avec l’aide précieuse des coordinateurs VFX. Toute cette équipe est au cœur du suivi de fabrication du projet. 

Le but étant de livrer le projet dans les temps, dans le budget et surtout d’avoir un client heureux au moment de la livraison finale. 

Les décisionnaires créatifs et les demandes clients sont souvent nombreuses. Il faut savoir y répondre sans trop déranger le cours de la fabrication et en ménageant les équipes. Il faut être réactif et garder la tête froide afin de prendre les meilleures décisions possibles. 

Les graphistes sont le cœur de notre industrie et ils portent beaucoup de pression sur leurs épaules. Notre rôle est aussi d’essayer de les protéger du mieux possible et ce n’est pas toujours évident. 

Tous ces aspects rendent notre métier riche et on ne s’y ennuie jamais.

The Nun II

· Quel est le projet MPC sur lequel tu as travaillé et dont tu es la plus fière ? 

The Nun 2 ! Je ne suis pas du tout film d’horreur mais c’est à la fois mon premier projet en tant que VFX Producer et la séquence du Newspapers Stand est une des séquences fards sur lesquelles nous avons travaillé. Elle est créative et aboutie. Je suis fière de nos images et de notre équipe. 

· Qu’est-ce que tu dirais à un/e adolescent/e qui voudrait faire le même métier que toi ? 

« Be patient, don’t be afraid of hard work, ask questions and be kind to yourself »

« You will make mistakes » est la première chose que l’on m’a dit au début de ma carrière. J’étais très gourmande et voulais gravir les échelons très vite mais rien de courir, l’important est de bien faire ce que l’on fait à l’instant T. L’implication et la débrouillardise s’observent dans des postes à basses responsabilités mais ils ne passent pas inaperçus. Tout est dans l’attention aux détails, le soin que l’on apporte à ce que l’on fait même si ce que l’on fait c’est servir le café. Le café (l’hospitalité) c’est très important. Serve it with care. 

· Quel est la partie/le moment préféré de ton métier ? 

Je découvre un peu plus l’aspect de préfabrication, celle qui consiste à tout mettre en place avant que le projet ne débute vraiment et j’aime beaucoup cela. Le moment de l’effervescence, du contact avec le client, où nous nous réunissons pour tout lancer. Mais je dois dire que voir l’aboutissement du travail dans un plan qui se termine procure aussi beaucoup de satisfaction. Cette sensation-là, surtout lorsque partagée avec l’équipe pendant un screening, est très agréable. 

· Pour toi, quel est le point culminant de ta carrière aujourd’hui ? 

J’ai eu la chance de travailler dans plusieurs grands Studios lorsque je vivais aux Etats-Unis. Notamment chez Digital Domain et The Mill à Los Angeles. Je note ce passage dans ma carrière tout particulièrement parce que ces Studios marquent des étapes essentielles dans ma formation en tant que VFX Coordinator. Le niveau d’exigence y était très élevé et cette période m’a énormément forgé. Très peu le savent mais certaines personnes m’ont beaucoup marqué et cela me laisse de beaux souvenirs d’une période de ma vie très formatrice.

· Quel est le shot qui a été le plus ‘challengeant’ de ta carrière ? 

J’ai travaillé sur le film Murder Mystery 2 et notamment un plan d’environnement qui est devenu un challenge de composition et de fabrication. C’était un plan qui, techniquement, ne marchait tout simplement pas et il nous a fallu du temps et les avis de nombreuses personnes avant de pouvoir mettre le doigt sur ce qui n’allait pas (perspective, composition, proposition de lighting, contraintes d’intégration, etc) et surtout de trouver des solutions créatives qui pouvaient aussi répondre aux contraintes de temps et de budget qui nous restaient. Nous avons dû repasser par une phase de concept très tardivement dans le processus de fabrication et certains jours, il était assez difficile de croire que nous pourrions livrer le plan à temps. Bien sûr, ce fut un des derniers plans à être livrés mais nous y sommes arrivés. 

· Qui t’inspire ? 

Je pense à une personne en particulier mais ne pourrais la citer. C’est une personne qui n’a aucun lien avec notre industrie. La vie inspire de tous côtés et vient nourrir tous les aspects de nos vies. Il y a des gens qui vous inspirent dans la façon dont ils ont de mener leurs vies et d’affronter les défis qui leurs sont présentés et cela les rend exemplaires. 

· Quel est ton film préféré ? 

Je n’ai pas de film préféré mais des films qui m’ont plus ou moins marqué. C’est en faisant l’analyse du film d’Orson Welles, Le Procès, basé sur le roman de Franz Kafka que j’ai découvert le pouvoir du symbolisme caché dans les images. Ce fut mon éveil et plus tard ce qui m’a poussé à vouloir faire des études de cinéma. Sinon, j’aime beaucoup les films qui questionnent l’évolution de l’humanité et qui parlent d’amour avec un grand A. Je ne sais pas si vous serez d’accord mais pour moi des films comme Arrival de Denis Villeneuve ou Interstellar de Christopher Nolan font ce travail-là et cela m’inspire. 

· Quel est ton film MPC préféré ? 

The Lion King. Enfance oblige !

Merci Estelle ! Vous voulez rejoindre nos équipes à Paris ? Postulez ici !

Autres articles

CONTACTEZ-NOUS

Contactez-nous pour en savoir plus sur notre travail et faire les premiers pas pour que votre vision devienne réalité.

Contactez Nous
CONTACTEZ-NOUS